La gauche municipale se vante régulièrement d’être à l’écoute des Bondynois. Et pourtant, en réalité, la démocratie participative et les instances de concertation se meurent à petit feu.

Deux exemples concrets : d’une part, outre les conseils de quartiers, la ville a constitué un conseil des sages et un conseil des jeunes. Ce dernier conseil ne fonctionne plus depuis de très nombreux mois. Quel échec pour une municipalité qui se dit proche des préoccupations des jeunes Bondynois !

D’autre part, la commission accessibilité, qui doit travailler sur les aménagements urbains pour les personnes à mobilité réduite, ne se réunit plus. Cela donne la mesure du niveau de priorité que la municipalité donne aux sujets des déplacements des Bondynois les plus fragiles.

De la parole aux actes, le fossé s’agrandit à Bondy.